saintlouoisagglo1

Études de mobilité > Circulation routière, simulation, modélisation, carrefours

D’un contournement routier à une artère évolutive

Maître d'ouvrage
Maître d'œuvre
Dates
2018
Fichier PDF :

Le contournement de Hésingue et Hégenheim est un projet essentiel au schéma de voirie de l’agglomération tri-nationale de Bâle. Il vise à compléter et mailler le réseau viaire, pour le rendre plus « robuste » et dégager des capacités nouvelles permettant d’assurer la desserte des nouvelles zones de développement. Il répond aussi à une forte attente de ces deux communes et de la Ville de Saint-Louis, qui ont vu le trafic routier augmenter significativement ces dernières années dans la traversée de leurs parties urbanisées.

L’objectif de cette mission était d’étudier au stade pré-opérationnel l’infrastructure afin de définir son programme fonctionnel.

La vision qui prédominait pour l’infrastructure était celle d’un contournement routier « traditionnel », circulatoirement performant, mais niant le potentiel urbain d’un territoire situé à seulement 2 kilomètres à vol d’oiseau du centre de Bâle.

Notre approche a été au contraire de proposer un scénario plus intégré et évolutif :

  • Des chaussées circulées plus réduites, des emprises réduites aux carrefours par l’introduction de carrefours à feux (plutôt que des giratoires) ;
  • Des circulations plus apaisées (limitations réglementaires à 70km/h et 50 km/h) mais une fluidification par onde verte ;
  • Une multimodalité sur l’axe avec prise en compte des vélos à court-terme et présevation d’emprises pour l’intégration future des piétons voire de transports en commun ;
  • Un travail paysager de l’axe visant notamment à incarner un corridor écologique perçu comme une contrainte en un atout pour le projet (noue paysagère et plantée) ;
  • L’anticipation d’une urbanisation future adressable sur l’infrastructure ;
  • Des mesures d’accompagnement sur les axes délestés : requalification de la traversée de Hésingue et de Bourgfelden notamment.

Sur la base d’une analyse multi-critère, le programme du scénario alternatif ainsi construit a finalement été validé en juin 2017. Les études opérationnelles devraient débuter en 2018-2019