imageSTRASBOURGcourdesdouanes

Accompagnement de projet urbain > Stratégie et programmation du stationnement

Planifier un nouveau quartier attractif en dépit d’un accès difficile pour la voiture

Fichier PDF :

L’opération Cour des Douanes s’inscrit dans le cadre du développement urbain « Deux Rives », avec une programmation de 300 nouveaux logements, un pôle de formation et deux équipements de loisirs d’un rayonnement très important, avec un potentiel d’environ 450 000 visiteurs /an.

Le site est à la fois bien desservi par les réseaux de transports (Tramway avec la station Port du Rhin et l’infrastructure routière Avenue du Pont de l’Europe – Avenue du Rhin) et contraint par eux avec des effets de coupure assez forts, marqués aussi par la proximité du réseau ferroviaire. Cela rend complexe la desserte fine du quartier.

Il en découle un paradoxe : la question de la mobilité en général et du stationnement en particulier est au cœur des préoccupations de l’aménageur et de l’Eurométropole. La réponse à ces préoccupations est donc un axe sur lequel notre mission a dû permettre de prendre position… et la mise en œuvre de certaines solutions opérationnelles dépassera nécessairement le strict périmètre de l’opération Cour des Douanes.

Par ailleurs, l’avenue du Rhin qui est l’axe desservant l’ensemble du secteur Deux Rives est saturée, avec d’importants flux transfrontaliers en semaine et le weekend. Il n’est pas envisageable de proposer un schéma d’accessibilité se reposant sur la voiture.

Dans ce contexte, RR&A a conduit sa mission de manière à pouvoir :

  • Valoriser un propos général sur la mobilité, en montrant comment les différentes composantes du site peuvent s’inscrire dans une vision à plus large échelle ;
  • S’assurer du bon dimensionnement et de la gestion du stationnement des nouvelles opérations dans un contexte élargi pour le stationnement des visiteurs/public ;
  • Développer des pistes de réflexions pour faire évoluer le programme du lieu (intégration d’un pôle de loisirs non prévu initialement dans le dossier de la ZAC) tout en maîtrisant, si possible, la croissance du trafic sur l’axe Strasbourg-Kehl.