larochelle

Une réflexion multimodale au service d’un projet d’espaces publics

Maître d'œuvre
Fichier PDF :

Inscrit au registre des Monuments Historiques, le bâtiment de la gare de la Rochelle est un monument emblématique pour la ville et ses habitants. Néanmoins le parvis de la gare souffre de l’omniprésence d’espaces dédiés au stationnement ainsi qu’à la circulation : l’avenue Joffre est aujourd’hui un axe de transit inter-quartiers et intercommunal supportant de 16 à 21 000 véhicules par jour.

Le projet de réaménagement des espaces publics du pôle d’échanges multimodal (PEM) s’intègre dans une réflexion qui tient compte de plusieurs projets connexes, tous liés plus ou moins directement à des problématiques de mobilité :

  • la création d’une passerelle au dessus des voies entre le nord et le sud de la gare, qui est à la fois une connexion intermodale et un lien inter-quartiers ;
  • la refonte de la gare routière, en lien avec la création du parvis « Sud » ;
  • le projet urbain « Espace Gare », situé entre l’emprise de la gare et le Musée Maritime, dont la desserte nécessite une refonte du maillage routier ;
  • la mise en exploitation à court terme du nouveau réseau de transports collectifs, prévoyant la circulation de quatre lignes de bus à haut niveau de service sur le secteur gare (trois en desserte du parvis nord, une en desserte du parvis sud).

Le projet s’appuie aussi sur l’objectif formulé par la Ville de la Rochelle de repenser son système circulatoire, en confortant le système de boulevards, et en apaisant la circulation aux abords de la gare et du cœur de ville.

Le volet circulatoire de l’étude de maîtrise d’œuvre s’est donc attaché à formuler plusieurs hypothèses de plan de circulation à l’échelle du quartier Gare et du sud-centre-ville, visant à « expurger » la majeure partie des flux de transit, tout en maintenant les flux d’échanges, c’est-à-dire d’accès à la gare et au secteur environnant. Ces scénarios ont fait l’objet d’une évaluation de leur faisabilité en termes de report de trafic, fondée sur l’analyse d’une enquête origine/destination.